Menu
Ambassade de Cuba au Guinea Conakry
(Ambassadeur en Guinée non résident en Côte d’Ivoire)
Article Details
« Je suis impressionnée par le Centre de traitement Ebola de Coyah » : Dixit Dr Moéti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique

Conakry, 26 février 2015 -- En séjour en Guinée, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique a visité ce matin le Centre de traitement de la maladie à virus Ebola (CTE) de Coyah. Situé à 50 kilomètres de Conakry,  le Centre est fonctionnel depuis le 31 décembre 2014. Il a une capacité de 100 lits dont 50 utilisés jusqu’ici. A la date du 26 février 2015, 17 patients dont 14 confirmés à Ebola et 3 suspects sont hospitalisés dans ce CTE. Les patients viennent des préfectures de  Boffa, Coyah, Dubréka et Forécariah.
Le CTE de Coyah dispose de tous les services essentiels d’un établissement de soins pour les malades infectés par le virus Ebola (laboratoire, pharmacie, unité de soins) avec une autonomie en eau et électricité. A ce jour, 219 agents toutes catégories confondues y travaillent notamment des guinéens, des agents des missions médicales cubaine et de l’Union africaine, ainsi que des experts de l’OMS.
Difficultés du Centre
Selon le Directeur du Centre, le Dr Sékou Ditinn Cissé, la principale difficulté rencontrée dans la prise en charge des patients est due au fait que les malades arrivent très fatigués au CTE, souvent au dernier stade de l’infection, ce qui contribue au taux élevé de décès. Cette situation s’explique surtout par la réticence des populations. En effet, plusieurs communautés refusent encore d’envoyer leurs malades au CTE dès les premiers symptômes. 
S’agissant du personnel qui travaille dans le Centre, le Dr Cissé explique qu’aucun agent de santé n’a été infecté, avant de préciser que la prévention et le contrôle de l’infection constituent l’une des priorités du CTE de Coyah.
Dans les différents pavillons visités, la Directrice régionale de l’OMS a reçu d’amples informations fournies par les médecins guinéens, les experts cubains et ceux de l’OMS. 
Je suis impressionnée…
A l’issue de sa visite, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Moeti s’est déclarée « impressionnée par la fonctionnalité du Centre et  les informations reçues. Différentes spécialités y sont pratiquées de manière adéquate; il n’y a pas de rupture de médicaments, ni de kits de protection individuelle. Les règles de prévention et de contrôle de l’infection sont respectées ce qui contribue à l’amélioration de la qualité des soins. L’un des atouts du Centre est qu’il capitalise les expériences de plusieurs personnels de santé venus de plusieurs horizons.»
Enfin, le Dr Moeti a salué le transfert de compétences en cours dans le CTE à travers la formation d’une masse critique de guinéens. 
Appel de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique
Le Dr Moeti a lancé un appel pressant aux populations afin qu’elles y amènent tôt les malades dès les premiers symptômes de la maladie à virus Ebola. Plus les patients arrivent tôt, plus ils ont la chance de guérir. Si les populations collaborent, les résultats seront davantage meilleurs, a conclu le Dr Moeti.
___________________________
La visite de la Directrice régionale de l’OMS au Centre de traitement de Coyah a coïncidé avec la sortie de deux malades guéries qui s’apprêtaient à retourner dans leur communauté. Il s’agit d’une femme et d’un jeune homme qui avaient été pris en charge très tôt dans le Centre de traitement (CTE) et qui viennent de recouvrer la santé.
Nous vous proposons ici le dialogue entre le Dr Moeti et ces deux anciens malades au cours d’une rencontre inédite.
La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique : Comment trouvez-vous ce Centre ? 
Réponse commune Malades guéris : Le Centre est très bien. Contrairement à ce qu’on nous faisait croire, on ne tue pas les malades ici. Plutôt ici, dans le CTE, on soigne les malades.
Directrice régionale : Etes-vous tous de la même famille ?
Réponse commune Malades guéris : Non. mais nous sommes du même village.
Directrice régionale : Avez-vous reçu la visite des membres de vos familles ici ?
Réponse de la femme : Oui. mes frères étaient venus me saluer.
Réponse du jeune homme : Non. Aucun membre de ma famille n’est venu.
Directrice régionale : Comment étiez-vous traités dans ce centre ?
Réponse commune malades guéris: Très bien. Nous mangions bien et recevions des médicaments. Nous étions également bien entretenus sur tous les plans.
Directrice régionale : Qu’allez-vous dire à vos famille, à vos communautés ? Avez-vous un message ?
Réponse commune malades guéries : Oui. Nous leur dirons que le Centre de Traitement pour Ebola est bien. La population doit faire confiance au Centre et aux médecins. Si on vient tôt, on peut guérir grâce à Dieu. Merci à vous aussi qui venez nous aider ; merci aux agents de santé.
Sur ces propos, la Dr Moeti a clôturé ce dialogue en ces termes: « Nous comptons sur vous. Soyez nos messagers. C’est avec l’adhésion de la communauté que nous pourrons vaincre l’épidémie de la maladie à virus Ebola en Guinée. Merci à vous et bon retour dans vos familles. »
Les invités du Représentant de l’OMS
A la fin du dialogue entre la Directrice régionale et les malades, le Représentant de l’OMS en Guinée, le Pr Jean-Marie DANGOU a invité les responsables du CTE qui s’apprêtaient à accompagner les malades guéris dans leur village à faire en sorte que le retour de ces personnes soit précédé d’une séance de sensibilisation des populations qui doivent les accueillir afin d’éviter la stigmatisation et la discrimination et aussi faciliter la réinsertion sociale de ces anciens malades.
Enfin, des kits comprenant des vivres, des vêtements, des vitamines et des préservatifs leur ont été offerts.
 

 

Return
5 Héroes