Menu
Mission permanente de Cuba à Genève
Santé

L’espérance de vie de Cubains est de 80,02 ans pour les femmes et 76 ans pour les hommes. Avant 1959, l’espérance de vie était inférieure à 55 ans, aujourd’hui, elle est similaire à celle des pays développés. 
La mortalité infantile est de 4,7 ‰ nés vivants et la mortalité chez les moins de 5 ans est de 6,2 ‰ nés vivants. Ces résultats sont le fruit d’une politique de prise en considération de l’homme engagée dès les premières années de la Révolution, non seulement à travers les sommes importantes consacrées à ce domaine de la vie mais également à travers la formation de médecins et de personnel paramédical, la construction de centres hospitaliers dans les zones les plus reculées du territoire, l’installation d’instituts de recherche, la priorité absolue de la santé à Cuba.    

Le nombre total d’unités de services du Ministère de la Santé publique à disposition de la population se décompose comme suit (chiffres de 2008) : 219 centres hospitaliers, 160 cliniques dentaires, 335 maternités, 229 foyers de personnes âgées, 229 maisons du troisième âge, 35 foyers d’handicapés physiques, 13 instituts de recherche et 26 banques de sang. Parmi les premiers, on compte 82 hôpitaux généraux, 36 cliniques chirurgicales, 26 hôpitaux pédiatriques, 26 hôpitaux pour enfants, 17 hôpitaux ruraux et 35 hôpitaux offrant des services spécialisés en cancérologie, orthopédie, psychiatrie, ophtalmologie, rééducation, et dans la lutte contre la tuberculose et la lèpre.      

La priorité accordée par l’Etat à la santé de la population se reflète non seulement dans le nombre de centres hospitaliers répartis aux quatre coins du pays mais aussi dans l’équipement acquis à cette fin.  
Un ambitieux programme de rénovation et d’agrandissement des hôpitaux est mené à bien avec l’installation d’équipements de pointe (techniques d’ultrason, de tomographie axiale informatisée et des appareils de résonance magnétique) permettant d’obtenir un diagnostic précis. Les polycliniques ont subi des réparations capitales et de nouveaux services spécialisés y ont été créés. Le nombre de salles de réanimation municipales a augmenté.    

Depuis le triomphe de la Révolution, la formation professionnelle est d’un niveau incomparablement plus élevé car apprentissage théorique et pratique sont associés dès la première année. Les programmes d’études ont été élaborés en tenant compte des expériences des meilleurs établissements du pays, des plus avancés en la matière. La formation du personnel médical est assurée dans 4 instituts supérieurs de sciences médicales, 21 facultés de médecine, 4 facultés de stomatologie, 4 facultés d’infirmerie, et 4 facultés de technologie de la santé. En plus, 169 filiales universitaires municipales fonctionnent sur tout le territoire national.

Cuba compte 1 infirmier et 1 aide-soignant pour 119 habitants (107 761 infirmiers en 2008), 1 médecin pour 151 habitants (74 552 médecins en 2008), 1 dentiste pour 1 000 habitants (11 234 dentistes en 2008).

Dès les premières années de la révolution, l’accent a été mis en particulier sur la protection de la population contre les maladies transmissibles qui la touchaient le plus et aujourd’hui le programme de vaccination porte sur 13 maladies : le chiffre le plus élevé qu’un pays au monde ait rapporté ! 

Grâce à cette production massive et gratuite de vaccins destinée à ses citoyens, Cuba, consentant à l’extraordinaire effort que cela représente, rend possible l’exercice de l’un des droits de l’homme les plus fondamentaux : le droit à la santé.

En outre, de multiples services spécialisés sont offerts aux étrangers.

Les services médicaux cubains collaborent et coopèrent avec des pays de trois continents.

Maladies infectieuses éradiquées
Poliomyélite (1962)
Paludisme (1967)
Tétanos néonatal (1972)
Diphtérie (1979)
Méningo-encéphalite post-parotidite (1989)
Syndrome de rubéole congénitale (1989)
Rougeole (1993)
Rubéole (1995)
Coqueluche (1997)


Choléra  Fièvre jaune Variole Paludisme endémique Vaccins uniques au monde :
anti-méningococcique b, contre l’haemophilus influenzae de type b (sq)

Tous les services médicaux sont offerts gratuitement à la population. 

5 Héroes